Didactique et Pédagogie de la Course d'Orientation

Je pose, Tu trouves

Objectifs : Définir les différents éléments constitutifs d'un itinéraire et prendre conscience de la grammaire de l'itinéraire.

DéfinitionLa grammaire de l'itinéraire

Nous avons vu plus haut que l'orienteur apprenti devait progressivement construire et enrichir son vocabulaire, incarné par la connaissance des symboles normalisés (IOF, O+ ou Scool, symbolique locale, ....). Mais l'analogie avec le français ou la langue peut être poursuivi avec la syntaxe ou la grammaire de l'orienteur, c‘est à dire les règles d'utilisation des symboles à des fins de déplacements.

Ainsi à l'instar du rédacteur débutant, qui doit se rappeler qu'une phrase est composé d'un sujet, d'un verbe et d'un complément, l'apprenti orienteur, devra garder à l'esprit qu'un itinéraire est toujours composé, à minima, d'un point d'attaque, de points d'appui ou de lignes directrices.

Si en composition, on peut enrichir la phrase au delà du simple (S+V+C) pour l'embellir, le jeune orienteur peut améliorer son projet d'itinéraire par des sauts et des points de décisions voire une ligne d'arrêt.

Il est très important de répéter cette méthodologie mentale d'élaboration des itinéraires dès le début de l'apprentissage particulièrement chez les élèves désorientés ou impétueux.

Matériel : Fiche type « Road book », crayon à papier, tablette plexi ou contreplaqué, petit plot en plastique avec numéro ou une/des lettres réalisés au marqueur indélébile.

Dispositif/tâche :

- Travail par binôme distinguant deux rôles : poseur et chercheur

- Pour le poseur, déposer le plot sur un point précis et remplir le coupon permettant à son partenaire chercheur de le retrouver à partir de ses seules indications.

- Pour le chercheur muni du coupon, retrouver le plus vite possible le poste.

- Le poseur suit son chercheur pour s'assurer qu'il trouve la bonne balise.

- Echange des rôles

Critères de réussite : découverte du poste posé

Variables :

- Limiter le nombre d'informations transmises

- Transmission avec un langage symbolique

- Transmissions à l'oral des informations au chercheur qui doit alors mémoriser les différents éléments.

- Challenge entre les binômes, la découverte des balises rapportant des points.

Conseils - Compléments :

• Cette situation est développée dans l'article « CO : la pratique collective en opposition » de François Blanchard, Revue EPS 333, Sept/oct 2008. Qui plus est, elle est inscrite dans une réflexion plus large sur la gestion de la sécurité et la coopération en CO. Les candidats aux concours de recrutement des enseignants trouveront ici un exemple magistral de contextualisation de l'activité CO avec des caractéristiques particulières de groupe classe bien connues comme « les suiveurs » ou « les désorientés ».

• Vous pouvez télécharger une feuille modèle du coupon ci-dessus.

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)